Accueil du site > Zoom > Associations des parents d’élèves, conseils d’écoles et autres instances : la (...)

Associations des parents d’élèves, conseils d’écoles et autres instances : la place des parents au sein de l’école ?

Publié le : mardi 1er juillet 2014

Cet atelier autour de la place des parents au sein de l’école s’appuyait sur le témoignage de l’école Jean de la Fontaine de Brest pour laquelle le directeur d’établissement et le président de l’association des parents d’élèves faisaient part de leur expérience.
Comment ouvrir l’école aux parents ?

L’expérience de Brest montre que pour faciliter, créer un climat d’accueil favorable pour les parents des conditions et moyens sont à mettre en place. La notion d’accueil des parents doit être inscrite dans le projet de l’école. Le binôme directeur/président est important pour cette mise en œuvre. Faire la présentation de l’association de parents d’élèves à la réunion de rentrée, organiser des temps informels de rencontre entre les enseignants et les parents, des temps de rencontre lors de la remise du carnet de note à chaque parent, organiser des temps conviviaux participent à créer un climat convivial au sein de l’école.

C’est au quotidien qu’il faut être accueillant. Il existe à Jean de la Fontaine, une volonté de l’équipe éducative de mettre cet accueil au cœur du projet de l’école. La synergie entre les différents membres de l’équipe a des effets positifs.

Au sein de l’école, il existe un lieu de rencontre. Pour la visibilité de ses actions, un panneau d’affichage pour les parents est l’entrée de l’école et un blog est en ligne (http://www.fontaine.brestecoles.net...). Pour cet établissement est noté le travail contant fait avec les partenaires du quartier : associations, services…

Côté association des parents d’élèves, il faut noter une grande disponibilité du président qui se fait connaître des parents, apporte des coups de main… Effectivement, il y a une nécessité de temps et de la stabilité de l’équipe enseignante pour créer cet accueil.
L’échange qui découle de cette présentation fait ressortir que cette place du parent dans l’école, maternelle ou primaire, est plus difficile à avoir en collège, et encore plus en lycée. L’exemple des TAP (temps d’activité périscolaire, mis en place dans certaines villes) est évoqué comme un temps qui pourrait permettre, à terme, l’intégration des parents. À suivre…