Accueil du site > Zoom > Communication parents/enseignants : l’accueil du parent, les rôles et places (...)

Communication parents/enseignants : l’accueil du parent, les rôles et places de chacun.

Publié le : mardi 1er juillet 2014

Organisé en théâtre-forum, les participants de l’atelier « Communication Parent/Enseignants » ont débattu avec pour objectif de relever des impératifs à cette thématique. Trois situations se passant respectivement en maternelle, en primaire et en collège, jouées en saynètes, ont été le point de départ de la discussion.

Dans le 1er cas, à l’heure de la sortie d’une classe de maternelle, l’enseignant interpelle un des parents devant tout le monde pour un problème qui s’est passé dans la journée : « Chloé a mordu un camarade pendant la récré et dérangé les livres de la bibliothèque dans la classe ».
De cette situation où les participants ont pris les rôles de parent, professeur, enfant, il est ressorti pour le groupe la nécessité de discrétion vis-à-vis des autres parents et de prendre un temps à part avec le parent. Plus globalement : communiquer le plus tôt possible, changer l’approche négative, se réinterroger sur ses façons de faire pour mieux faire, éviter les termes qui mettent la pression sur les parents sont parmi les points qui ont été soulevés. Est ressorti également le besoin des parents d’échanger collectivement et d’avoir un espace dédié. Une communication régulière enseignant/parent produit l’amélioration des acquisitions de l’enfant et le dialogue est constructif aux premiers symptômes.

Dans le 2e cas, à la maison, une Maman prépare le goûter quand sa fille (en primaire) rentre de l’école et lui montre une convocation de la maîtresse, indiquant sans motif, la date et l’heure du rendez-vous. Lue à haute voix par la mère inquiète elle interroge sa fille qui ne sait pas pourquoi elle a cette convocation. Une fois à l’école, la maman et l’enfant stressées et inquiètes apprennent que c’est dans l’idée de venir présenter son métier à la classe que la maîtresse souhaitait rencontrer cette mère.
De ce scénario est ressorti l’importance de l’attention aux mots et des leurs conséquences pour le parent par rapport à son expérience de l’école d’une part et pour la relation parent/enfant d’autre part. Si l’on ne doit pas forcément tout dire en détail à l’enfant, lorsqu’il devient « messager », il est bon de lui dire de quoi il s’agit. Laisser aux parents la possibilité de faire des propositions au sein de l’école pour mieux communiquer ; prendre le temps d’expliquer - quand il y a une orientation conseillée par exemple - sont des points qui ont été amenés dans la suite de cette « convocation ». La relation plus difficile au collège a également été soulignée.

Dans la dernière saynète, un parent, une adolescente et un professeur se retrouvent dans le cadre d’une rencontre parents/prof en 3e. Le professeur s’exclame « Je ne sais pas ce qu’on va faire d’elle ! ». Se pose alors la question « Comment construit-on – ensemble – un projet pour l’élève ? » Il ressort que le système d’orientation fait qu’on projette sur l’enfant trop tôt (en termes de métier). Il y a un travail à faire sur les compétences de l’enfant… on doit avoir de l’ambition pour lui. L’exemple du livret personnel de compétences – outil national qui suit l’enfant tout au long de sa scolarité et permet aux parents de suivre sa progression des apprentissages à l’école et au collège – est repris indiquant qu’il utilise un langage d’initié. Expliquer, lire ensemble ce livret favoriserait cette communication parent/enseignant.

Prendre le temps de la rencontre à partir des supports scolaires ; travailler avec les enfants sur leur bien devenir - globalement le plus tôt possible ; communiquer sur les orientations, les possibles ; partager sur les attentes et les représentations ; développer un réseau de coopération entre parents, avec les entreprises pour les stages sont évoqués comme pistes d’une meilleure communication entre parents et enseignants.