Accueil du site > Médiathèque > Une psychanalyse dans la cité. L’aventure de la maison verte. (Zoom (...)

Une psychanalyse dans la cité. L’aventure de la maison verte. (Zoom LAEP)

Publié le : vendredi 17 juillet 2015

Catégories : ,

Le 6 janvier 1979, Françoise Dolto fonde la Maison verte avec cinq psychanalystes et éducateurs (Pierre Benoit, Colette Langignon, Marie-Hélène Malandrin, Marie-Noëlle Rebois et Bernard This), à Paris, dans le XVe arrondissement. C’est un lieu ouvert à tous, dont l’objectif est la socialisation précoce du tout-petit, de sa naissance jusqu’à trois ans. Pour Françoise Dolto, « cette relation précoce interhumaine – corporelle, affective et verbale – est une prévention formidable de souffrances "inutiles" ». L’enfant vient à la Maison verte, accompagné d’un de ses parents ou d’un adulte tutélaire, passer un moment au cours duquel il entre en contact avec d’autres enfants et d’autres adultes : lui comme ses parents se préparent ainsi à la séparation au moment de l’entrée à la crèche ou à l’école. Aujourd’hui, son rayonnement persiste : près de dix mille enfants et parents y passent chaque année, et de nombreux lieux se sont ouverts en France et à l’étranger sur son modèle.

Une psychanalyse dans la cité. L’aventure de la maison verte, sous la direction de Marie-Hélène Malandrin, Gallimard (Collection Françoise Dolto), 2009