Accueil du site > Zoom > À Scaër, des actions pour favoriser le « faire ensemble »

À Scaër, des actions pour favoriser le « faire ensemble »

Publié le : mardi 26 janvier 2016

Catégories :

La MJC de Scaër organise des actions qui sont l’occasion qu’ados et adultes soient ensemble. Témoignages autour de ces entreprises réussies.

« À la MJ La Marelle de Scaër, souvent, nous remarquons sur les structures type MPT, MJC, etc. que les actions proposées cloisonnent les publics …Un peu comme s’il était préférable de se retrouver entre jeunes… ou bien surtout de ne pas mélanger les jeunes et les "vieux" … comme s’il y avait une espèce d’allergie, ou comme si viscéralement, une cohabitation était impossible. Et pourtant … A Scaër, trois fois dans l’année, les évènements « Bourse » rassemblent… Bourses aux vêtements ou bourse de Noël, ce sont 300 déposants qui viennent proposer à la vente 7000 à 8000 articles… Vente pendant laquelle nous accueillons 1000 à 1300 visiteurs. Un évènement possible grâce à l’investissement de 60 à 70 bénévoles.

Qui sont ces bénévoles ?
Ces bénévoles, très assidus et volontaires pendant 15 jours à chaque fois, sont des parents (souvent des mamans), des grands-parents, des adultes de tout âge … mais aussi une bande d’ados, qui a grandi en voyant leur parent venir "aider à la bourse" et qui attendaient avec impatience de pouvoir à leur tour mettre la main à la pâte. Depuis plus de 10 ans, adultes et ados se croisent donc régulièrement sur ces évènements et cohabitent magnifiquement bien (par exemple, sur la bourse aux vêtements printemps été 2015, c’est une quinzaine de jeunes ados (de 11 à 18 ans) qui ont participé avec plus de 50 adultes !

Selon eux …
Chédy 15 ans : J’aime bien venir parce que je trouve que c’est convivial, amusant. Il y a une bonne ambiance. Donner un coup de main, vendre avec les copains et faire des jeux avec les adultes … justement, c’est ça qui est bien !

Maïwenn 17 ans : Au début, je venais principalement pour aider et pour retrouver des copains et copines que j’avais rencontrés ici. J’aimais beaucoup la vente car je me sentais "plus grande". Plus tard, j’aimais aussi discuter avec les adultes car ils avaient tous quelque chose à apporter. J’aimais bien aussi écouter leurs histoires. On pouvait échanger sur plein de sujets avec eux (l’actualité, la musique, les livres …). C’était pour moi une manière de me sentir dans le monde "des grands", des adultes. Ils nous parlaient sans faire de différence d’âge. J’ai aussi rencontré des personnes avec lesquelles il y a eu une sorte de relation : je pouvais parler de moi. Ils pouvaient aussi nous donner des avis ou des réponses à des questions. En fait, je pense que ça peut nous aider à grandir d’être dans ce genre de cadre, entourés d’adultes. Mais la bourse a aussi été un moyen de rencontrer des jeunes de mon âge, de nous retrouver et de passer des moments ensemble. Voilà … Flavien 19 ans : À la bourse, je viens chercher le contact humain et surtout le contact intergénérationnel qui, à mes yeux se perd de nos jours, car les adultes et les personnes "âgées" ont toujours plein de truc à nous apprendre. Pour moi ce sont tous ces liens sociaux qui font la force et l’intégrité d’une personne ou d’un groupe. Et puis on se marre bien à la Bourse quand même !

Ces témoignages parlent d’eux même … Et ce qui est intéressant, c’est la dynamique qui en ressort : ainsi, lorsque dans l’année, nous organisons d’autres actions favorisant "le faire ensemble", des jeunes participent volontiers aux côtés des adultes.

En février 2015, nous avons organisé, en partenariat avec la Mutualité Française, un spectacle Relou, avec une troupe de théâtre jouant des saynètes évoquant la relation parents ados. Cette représentation s’est faite à partir d’interviews de jeunes et de parents … Et lors de ces interviews, en attendant son tour, les uns et les autres se retrouvant ensemble pour le même sujet, finissaient par échanger ensemble sur les relations parents ados, telles qu’ils les pensaient, ou les vivaient …
Le jour du spectacle, nous avons mobilisé une bande d’une douzaine de jeunes (12-17 ans) et 7/8 adultes pour cuisiner un buffet offert aux partenaires venus participer à la soirée (45 convives, jeunes compris). Une excellente journée de partage, d’échanges, et de plein de petits "offs" qui font que des liens se créent. »

Article préparé par Michèle Le Gall, Référente Familles

MJC Centre Social La Marelle - Scaër
Tél. 02 98 57 65 22
http://www.mjc-marelle.fr/